L’alimentation joue-t-elle un rôle dans la sévérité des infections à Covid 19

C’est une question qui se pose depuis le début de l’épidémie du fait que la sévérité est liée à la fois à la faible efficacité du système immunitaire et d’une réaction flambée inflammatoire. Immunité et inflammation sont en partie liées à la qualité nutritionnelle, cela semble donc évident.
Les premières évaluations vont en ce sens.
Des chercheurs ont établi un score simplifié qui se calcule en fonction de la proportion d’aliments favorables (végétaux non transformés, poissons gras, huile olive…) et défavorables (produits transformés par l’industrie agroalimentaire), avec des corrélations sur la qualité du microbiote et le niveau inflammatoire.
600 000 personnes ont ainsi pu être suivies grâce à une application smartphone. 31800 cas de Covid 19 survenus pendant l’observation ont permis de faire une corrélation en qualité alimentaire et sévérité des symptômes.
Globalement, les personnes ayant un score nutritionnel favorable ont eu un risque diminué de 40% de faire une forme grave(1).

Référence
Jordi Merino & al : Diet quality and risk and severity of COVID-19: a prospective cohort study – en preprint sur medrxiv

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email