Un effet anti vieillissement marqué avec un simple complément alimentaire qui pose beaucoup de questions

Le glutathion (GSH) est un tripeptide formé de glycine [Gly], cystéine [Cys] et acide glutamique [Glu]. La N-Acétyl-Cystéine (NAC) est la forme habituelle pour l’apport de cystéine en complémentation.

La carence en GSH chez les jeunes souris entraîne un dysfonctionnement mitochondrial, et un supplément de Gly+NAC chez les souris âgées, améliore la carence naturelle en GSH, réduit le stress oxydatif, l’altération mitochondriale, et la résistance à l’insuline.
Une étude pilote humaine a comparé 8 sujets jeunes à 8 personnes âgées. Les personnes âgées avaient un niveau de stress oxydatif élevé, un fonctionnement mitochondrial perturbé, une inflammation plus importante, une insulino-résistance, et un dysfonctionnement endothélial, une force musculaire et un fonctionnement cognitif affaiblis. Ils avaient aussi un niveau de glutathion déficient.
Une supplémentation de Gly+NAC pendant 24 semaines chez les sujets âgés a corrigé la déficience en GSH, le stress oxydant, et le dysfonctionnement mitochondriale. Il a amélioré l’inflammation, la dysfonction endothéliale, la résistance à l’insuline, les dommages génomiques, la cognition, la force, la vitesse de marche et la capacité d’exercice. Il a réduit la graisse corporelle et le tour de taille.
Les effets étaient plus marqués au bout de 24 semaines qu’après seulement 12 semaines
Cependant, les avantages acquis ont diminué 12 semaines après l’arrêt de la supplémentation en Gly+NAC.

Le produit Gly+NAC (Celltrient™ Cellular Protect) est diffusé par Nestlé Health Science aux USA. Le coût de la cure est de 64 $ par mois. L’étude suggère que la prise doit être continue, à vie, pour en conserver les bénéfices.
Les auteurs déclarent n’avoir aucun conflit d’intérêts. L’étude a été financée par la Fondation Robert et Janice McNair

Cette étude éveille de multiples questions
– Les résultats impressionnent, et interpellent.
– Le faible nombre de participants et la non prolongation pour vérifier la stabilité des effets sur une longue durée (plusieurs années) limitent la portée des résultats.
– Les excipients présents dans le produit Celltrient™ Cellular Protect (hydroxypropylmethyl cellulose, cellulose gel, hydroxypropyl cellulose, stéarate de magnesium) sont-ils compatibles avec une prise quotidienne à très long terme ?
– Les huit personnes âgées choisies, toutes déficientes en glutathion, sont-elles représentatives ?
– Dans le complément Gly+NAC, les apports quotidiens de glycine (1,2 g/j) sont de l’ordre des apports alimentaires, pour un acide aminé non essentiel. Ceux de cystéine sont supérieurs. Une telle complémentation conduit-elle plus facilement qu’un apport alimentaire suffisant et glycine et cystéine à une synthèse accrue de glutathion ?
– L’apport abondant de deux précurseurs (Gly et NAC) est supposé stimuler la synthèse de GSH alors que le troisième, l’acide glutamique (glutamate), qui ne peut être mis en complémentation pour ses effets possibles sur le système nerveux en cas d’excès, doit être trouvé dans l’alimentation. Ne serait-il pas plus logique d’apporter du Glutathion réduit (sous forme de S-Acétyl-Glutathion) qui apporte les trois acides aminés en juste proportion ?
– La cystéine, le seul AA qui semble déficient, n’aurait-elle pas, avec une simple complémentation en NAC, les mêmes effets pour un coût plus réduit ?
–  Un excès d’acide amines soufrés (méthionine cystéine) favorise l’acidification de l’organisme.
– Il apparaît dans certaines recherches qu’un déséquilibre en acides aminés (notamment un excès d’AA branchés ou aromatiques) augmente le risque vasculaire. Cela ne devrait-il pas questionner sur le risque de créer des déséquilibres entre acides aminés en apportant spécifiquement certains par complémentation sur du long terme ?

Références:
1. Premranjan Kumar & al : Glycine and N‐acetylcysteine (GlyNAC) supplementation in older adults improves glutathione deficiency, oxidative stress, mitochondrial dysfunction, inflammation, insulin resistance, endothelial dysfunction, genotoxicity, muscle strength, and cognition : Results of a pilot clinical trial – Clinical and Translational Medicine (CTM), mars 2021, 11(3), e372
2. D.K. Tobias & al : Circulating Branched-Chain Amino Acids and Incident Cardiovascular Disease in a Prospective Cohort of US Women – Circulation: Genomic and Precision Medicine, avril 2018, 11(4): e002157

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email